Cette illustration1 montre l'extrémité d'une patte d’Isotoma (Entomobryomorphe). Au nombre de trois paires, les pattes sont rattachées aux trois segments thoraciques. Le collembole les utilise pour se mouvoir, mais également pour d’autres opérations comme par exemple la toilette. Voir cette vidéo 3 (Sminthurinus reticulatus) ou cette autre vidéo (Sminthurinus aureus)

 Patte de Symphypléone:

Chez les Entomobryomorphes et les Symphypléones (première image, ci-dessous2, patte de Dicyrtomina), les différentes parties sont généralement bien visibles, en revanche chez les Poduromorphes (seconde image ci-dessous) les pattes sont très courtes et leur segmentation, bien qu'identique est souvent peu discernable (voir illustration de bas de page) 

Pattes de Poduromorphe:

 

 

1: Image de droite reprise à partir d'une photographie réalisée par J-P. Marino sur le site Aramel.
2: Photos  ©Philippe Garcelon.
3: Vidéos issues de ma galerie "FLICKR", prise de vue réalisée à l'aide d'une loupe trinoculaire.