Anatomie et physiologie des collemboles

L’article de ce site consacré à leur reproduction mentionne les parades amoureuses observées chez certaines espèces de collemboles. Ces danses nuptiales attestent, à minima, l’existence d’une communication gestuelle faisant probablement appel à la perception tactile et/ou visuelle des collemboles. Mais on doit souligner que cette dernière demeure rudimentaire, voire inexistante chez certaines espèces. Dans ce cas, lorsque ces animaux évoluent dans des environnements sans lumière ou faiblement...

Les soies pleines et les soies sensorielles jouent plusieurs  rôles, respectivement  celui de protection ou d'ornement et pour les soies innervées, un rôle de récepteur mécanique mais également pour une partie d’entre elles celui de chimiorécepteur. Afin de mieux comprendre la différence fonctionnelle qui existe entre une soie simple et une soie innervée, je reprends ici deux ...

L’organe postantennaire ou « PAO » (Post Antennal Organ) est un organe sensoriel chimio-récepteur qu’on rencontre chez certains collemboles. Cependant, des familles comme les Entomobryidae n’en possèdent pas et, par exemple, chez certains Sminthurididae, cet organe prend la forme d’un petit bulbe en forme de cheville ...

Les collemboles ne sont pas dotés d'yeux composés comme c'est le cas chez la quasi totalité des insectes. Leur vision s'effectue à partie d'un groupe d'yeux simples ou ocelles regroupés au sein des plaques oculaires et dont le nombre et la disposition varient  suivant les espèces. Ces caractéristiques propres... 

Cet article est un complément à l’article « Tube ventral des collemboles ». Il est inspiré des travaux conduits par des chercheurs chinois (Chong-Guang Chen, Tong Chen, Bao-Zhen Hua, et Tao-Ruan Wa) de l’université de Yangling (Shaanxi) ...

Quelle relation entre un collembole et un pipeline ? La question peut sembler bizarre, c’est pourquoi je tente d’apporter quelques éléments de réponse dans cet article qui s’inspire d’une étude1 réalisée par des chercheurs de la division Science et Technologie de l’université King Abdullah d’Arabie Saoudite....

Depuis 400 millions d’années que les collemboles évoluent sur Terre, ils ont occupé une grande variété de niches. Une des raisons de leur survie est liée à leur petite taille qui leur a permis de coloniser les zones interstitielles du sol, des végétaux morts ou d’autres espaces confinés. Ils ont, à cette occasion...

La cuticule est aux collemboles ce que la peau est à l'humain, mais la comparaison s'arrête là car cette fine pellicule qui recouvre la totalité du corps d'un collembole possède d'étonnantes propriétés. En ce qui concerne sa sa constitution si on se réfère à la partie...

La tête des collemboles Arthropléones est distincte du thorax et surmontée d'une paire d'antennes possédant plusieurs articles. Outre les pièces buccales et les antennes, cette dernière est dotée de trois...

Cet organe propre aux collemboles leur sert à effectuer des sauts pour échapper aux prédateurs ou pour quitter rapidement le milieu où ils évoluent, comme par exemple pour échapper à un courant d'eau qui pourrait ...

Chez les Symphypléones le corps est ramassé et globuleux. Les quatre premiers segments abdominaux sont fusionnés aux segments thoraciques et constituent le grand abdominal, les deux dernier segments ...

Les antennes des collemboles adoptent des formes variées comme le montrent les images en fin d’article, mais comme pour d’autres organes leur constitution, quelles que soient les familles, possèdent des caractères voisin ou similaires (entre autres quatre...)

Les collemboles sont des animaux dont la taille est comprise dans une fourchette allant approximativement de 0.12 mm à 17 mm. Ils sont dotés d'une tête, d'un thorax composé de trois segments et d'un... 

Egalement nommé collophore, il est situé sur le premier segment abdominal. Plus ou moins allongé selon les groupe (généralement plus long chez les Symphypléones), il est constitué d’un tube ventral et porte à sa base une paire de vésicules excrétiles à parois minces ...

Cette illustration montre l'extrémité d'une patte d’Isotoma (Entomobryomorphe). Au nombre de trois paires, les pattes sont rattachées aux trois segments thoraciques. Le collembole les utilise pour se mouvoir, mais également pour...

La reproduction des collemboles peut, suivant les espèces, être sexuée (mâle et femelle) ou asexuée (parthénogénèse). Considérés comme des animaux primitifs, certains d'entre eux révèlent pourtant des comportement évolués, variés et adaptés à divers biotopes. Sur le principe, le mâle ...

Les pièces buccales ne sont pas visibles car elles sont enfoncées dans une cavité (C’est entre-autre une des particularités distinguant les collemboles des insectes). Les espèces ainsi définies sont qualifiées d’enthognathes. Les pièces buccales jouent un rôle très important pour l’identification et le classement des espèces.