L’approche photographique de la microfaune du sol se confronte à des difficultés techniques mais également à la nécessité de trouver ces animaux au sein de la litière ou des divers substrats qu’ils occupent. On peut se contenter de retourner délicatement les feuilles ou l’humus en espérant les discerner, mais on peut également effectuer des prélèvements de sol que l’on traitera avec un dispositif nommé « appareil de Berlèse ».

Inutile d'envisager de photographier les collemboles sans se doter d'un minimum d'équipement. Il convient de posséder au moins un objectif macro de rapport 1:1 c'est à dire que la taille du sujet photographié aprés passage dans le système optique (objectif) sera la même sur le capteur. Le capteur "APSC" d'un appareil comme celui que j'utilise (Canon EOS 7D mkII) mesure  22.2mm x 14.8mm.

Amateur, je me suis initié à la photographie animalière avec les oiseaux puis j'ai quelque peu délaissé le téléobjectif pour me consacrer à la macrophotographie. A cette occasion j'ai découvert un monde d'une extraordinaire variété. Les insectes et les...